Activités

Résumé activités année 2021

I- Généralités
Comme en 2020, la crise sanitaire liée à la Covid19 a perturbé l’ensemble de notre fonctionnement, le confinement du mois d’avril 2021 empêchant la tenue de nos permanences et les périodes de couvre-feu limitant les amplitudes de déplacement.
Nos locaux étant situés dans un ERP (Etablissement recevant du Public), nous avons dû respecter les protocoles successifs en vigueur imposés par les autorités. Ceci a eu une incidence au 1er semestre sur le nombre de permanences tenues et nous a empêchés de recevoir du public. Compte tenu de la période d’été qui a suivi, nous n’avons finalement retrouvé « un rythme de croisière » qu’en début septembre 2021. Notre permanence est habituellement ouverte au public le jeudi après-midi. Comme indiqué ci-dessus, les restrictions d’accès ne nous ont permis de recevoir physiquement les personnes dans nos locaux qu’au 4ème trimestre 2021. Lors des 3 premiers trimestres, nous avons mis en place un suivi uniquement par mails et appels téléphoniques en traitant donc tous les cas à distance du mieux possible.
A noter : malgré les confinements et la crise sanitaire, le nombre de dossiers traités est resté stable, comme l’indique le tableau ci-dessous:


II- Campagne de prévention contre les dérives sectaires dans le domaine de la santé
Nous avons conçu et mis en place une campagne spécifique de prévention dans le domaine de la santé en 2013, actualisée et reprise en 2018/2019 avec l’ordre des médecins de la Gironde et l’ARS régionale. Nous la déclinons sur les départements qui le souhaitent via les préfectures. Les affiches et dépliants que nous avons créés et édités ont été proposés à toutes celles qui le souhaitaient. Après la Gironde et la Charente Maritime, la Préfecture des Landes s’est portée candidate en 2021. Nous avons travaillé en partenariat avec elle pour actualiser partiellement la forme de nos supports qui devraient être finalisés en 2022.

Cliquez ici pour en savoir plus

III- Sessions de sensibilisation Dérives sectaires et Emprise mentale
En 2021, sous l’égide de la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, le Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR) a lancé pour la période octobre 2021 / octobre 2022, un appel à projets national pour lutter contre les dérives sectaires. Infos-sectes Aquitaine s’est portée candidate pour mener des actions de sensibilisation, d’information et de prévention.
Pourquoi :

  • Parce que, particulièrement en cette période de crise sanitaire, nous constatons, au travers de nos activités, que le domaine de la santé, du bien-être, du développement personnel, mais aussi des mouvances spirituelles ou religieuses sont des points d’entrée importants à toutes formes de défiances et de complotisme. De nouvelles formes de radicalités nous sont remontées par des personnes inquiètes du comportement d’un proche ou d’un ami relayant ou diffusant des messages dont il est difficile de savoir si elles sont simples relais, sympathisantes ou carrément adeptes.
  • Parce que nous constatons, qu’au sein même de certains pouvoirs publics, ministères, institutions, associations, mairies, polices municipales etc…, ce phénomène est mal ou peu connu ou complètement inconnu.
  • Parce que nous avons pu mesurer l’importance de l’information et de la prévention lors des actions de sensibilisation que nous avons déjà menées
  • Parce que depuis plusieurs années, notre association a répondu aux demandes visant à sensibiliser les « acteurs de première ligne », les intermédiaires et les intervenants auprès des personnes potentiellement vulnérables mais aussi dans un cadre, plus large, d’information sur le phénomène sectaire et l’emprise mentale. Nous avons donc une expérience dans ce domaine.

Suite à cette candidature, notre association a été retenue pour mener 25 sessions de sensibilisation sur le territoire de la Nouvelle Aquitaine et, à cet effet, une convention a été signée avec le Ministère de l’Intérieur.

IV- Colloque annuel de la FECRIS (Fédération Européenne des Centres de Recherche et d’Information sur le Sectarisme) . Bordeaux le 25 septembre 2021

Cliquez ici pour en savoir plus

Résumé activités année 2020

La crise sanitaire liée à la Covid19 perturbe l’ensemble de notre fonctionnement. Cependant, en 2020, nous avons maintenu à distance nos missions de conseil et d’information auprès de ceux qui nous en ont fait la demande.
A noter : malgré les confinements et la crise sanitaire, le nombre de dossiers traités n’a pas diminué, comme l’indique le tableau ci-dessous:

La santé, le bien-être, le développement personnel, le complotisme sont des points d’entrée importants. Particulièrement en cette période, la remise en cause de la médecine traditionnelle est souvent présente. La défiance par rapport à la vaccination et plus largement aux mesures de l’Etat favorise les théories en tous genres, très souvent complotistes. A ce sujet, nous avons eu des remontées de personnes inquiètes du comportement d’un proche ou d’un ami relayant ou diffusant des messages de ce type.

Certaines déviances de type religieux sont également concernées, elles saisissent le contexte Covid comme une opportunité de diffusion de leur doctrine.

Les abus de faiblesse, familiaux ou financiers sont aussi des thèmes évoqués mais qui relèvent plus de l’escroquerie que des dérives sectaires. L’emprise y est cependant souvent décelable.

Rattachement de la MIVILUDES au Ministère de l’Intérieur:

En 2020, le transfert de la Miviludes au Ministère de l’Intérieur nous a laissé craindre, comme à d’autres, des difficultés de partenariat et une diminution du périmètre et des capacités d’action de cette structure interministérielle. Infos sectes Aquitaine est intervenue à différents niveaux afin de faire part de nos inquiétudes, nous avons écrit directement au premier ministre lui-même (M. Edouard Philippe). Il nous a nous répondu par courrier, en nous assurant de la continuité des moyens mis en œuvre par l’Etat dans la lutte contre les dérives sectaires. Après plusieurs mois de flottement, il semble que le gouvernement a pris la mesure des enjeux liés aux dérives sectaires.

Lire à ce propos l’interview donnée par Mme Schiappa, Ministre déléguée au journal Le Figaro le 02 avril 2021, dans lequel elle indique que « Les dérives sectaires sont de nouveau une vraie priorité »