Permanences – Conférences

Nous n'étions pas armés« Nous n’étions pas armés » et « Manipulation et emprise mentale: un fléau social mal connu »
Conférence – 15 novembre 2014 – Médiathèque Danielle Mitterrand à Saint Ciers sur gironde

Voir l’article de présentation du journal Haute Gironde

Voir l’article post conférence du journal Haute Gironde

 

« Les faux souvenirs induits »
Conférence – 12 juin 2014 – Athénée Bordeaux

Sud-Ouest du 11/06/2014

Infos sectes alerte contre les faux souvenirs induits

« Les faux souvenirs induits », c’est le thème de la conférence qu’organise demain soir, jeudi, l’association Infos Sectes, qui explique : « Ce phénomène a ravagé les USA dans les années 80 et 90 et on le voit arriver en France depuis quelques années. Il s’agit de faux thérapeutes, de faux coachs de vie ou de développement personnel qui sont persuadés que le mal-être est lié à un abus sexuel, et qui arrivent à installer dans la mémoire de gens fragiles l’idée qu’ils ont été victimes, dans leur enfance, d’un abus de ce genre… Ça détruit des familles. Et il est très compliqué de repérer ces manipulations de la mémoire, qui fabriquent de vraies fausses victimes très crédibles, sincèrement persuadées d’avoir été abusées. Les psys qui ne sont pas habitués au détricotage de ces phénomènes marchent… »

Le vrai du fauxDSCN0749

Gare aux faux souvenirs, mais gare aussi aux véritables abus passés sous silence : comment démêler le vrai du faux ? « C’est extrêmement compliqué », note Daniel Picotin, et il sera sans doute question de ce rapport complexe à la vérité lors de la conférence de ce jeudi soir, que Daniel Picotin anime avec Brigitte Axelrad, professeur de philosophie et de psychosociologie, et Alain Sauteraud, médecin psychiatre à Bordeaux.

Voir aussi la rubrique Actions /conférences

 

Photo milon« De la dérive thérapeutique à la dérive sectaire »
Conférence – 06 mai 2014 – Athénée Bordeaux

Voir l’interview du Sénateur Alain Milon par le  journal Sud-Ouest

 

 

Infos sectes Aquitaine présente lundi 28 avril 2014 à Blaye (Gironde) pour un débat au cinéma Zéotrope

Voir l’article de présentation du journal Sud-Ouest

Après la diffusion du film américain « Martha, Marcy May Marlène » sur l’univers des sectes, Me Daniel Picotin a animé le débat « Manipulation et emprise mentale » en compagnie de Christine et Charles-Henri De Vedrines

Voici le commentaire paru sur www.sudouest.fr le 02/05/14

« La grande salle était pleine dès 19 h 45 pour la projection du film « Martha Marcy May Marlene », ou l’histoire d’une jeune femme qui a quitté une secte et cherche à se reconstruire. Le film détaille d’une façon presque clinique comment un être humain accepte de se soumettre et se débarrasse peu à peu de son libre arbitre.
En France, c’est l’affaire des « reclus de Monflanquin » qui avait sensibilisé l’opinion publique : Thierry Tilly avait ruiné une famille d’aristocrates du Sud-Ouest en lui faisant croire qu’elle était visée par un complot. Parmi eux, Charles-Henri et Christine de Védrines. Ils étaient présents lundi soir, après la publication du témoignage de la mère de famille dans un livre (1), pour que les spectateurs comprennent bien comment cette famille sans problèmes particuliers a pu basculer dans ce que fut leur vie sous emprise durant dix ans. Daniel Picotin, leur avocat et ancien député de la Haute Gironde, qui a fait condamner le gourou en appel , a donné plusieurs exemples de l’idée fausse selon laquelle les gourous ne s’attaquent qu’à des gens simples, peu cultivés. « La manipulation consiste dans un premier temps par une bonne connaissance des gens, de l’empathie, pour ensuite trouver leurs failles et enfin avoir l’emprise sur eux grâce à plusieurs types d’action comme le fait de les isoler, de les priver de nourriture… » a expliqué le couple de Védrines.
Un débat riche:
Des questions précises ont été posées et le public a, de son aveu même, beaucoup appris dans les réponses. La raison en est sans doute la sincérité dans le dialogue et la sobriété dans l’évocation des faits qui n’a jamais tourné au pathos. Les spectateurs ont ainsi pu noter les « signes qui doivent interpeller lorsqu’un proche change d’attitude », et ont appris que la manipulation compte plusieurs étapes allant de l’isolement à la paranoïa de groupe en passant par la privation de nourriture et de sommeil ».
Tout est bien étudié par les gourous qui se servent par exemple de la psychanalyse (en utilisant le transfert pour laisser le sujet manipulé dans la régression). « Mais heureusement, grâce à ce dialogue avec les De Védrines, nous espérons que vous avez des clés pour vous rendre compte comment on peut conserver son intelligence tandis que toute pensée rationnelle est annihilée. Quant à moi, j’espère continuer à agir pour donner la clé qui ouvre la serrure de la prison mentale », a conclu Daniel Picotin. »

Michèle Méreau
(1) « Nous n’étions pas armés, les reclus de Montflanquin », chez Plon.

 

Conférence d’information des élus du Bassin d’Arcachon

Centre culturel

Dans le cadre du cycle de conférences sur le risque de dérives sectaires, Infos-sectes Aquitaine était présente sur le Bassin d’Arcachon à Biganos.
Le journal Sud-Ouest a relayé cette action.

article S-Ouest conférence Biganos